photo afrique redactionLe rapport du Centre Carter vient d'être publié et son contenu revèle ce que le Congolais avait déjà conclu:
Kabila et son groupe sont des incompétents et ils ne savent même pas tricher intélligement.
Voir ci conctre une illustration tiré d'Afrique Redaction montrant les deux cousins maffieux de la RDC


C'est sans surprises donc que le président sortant obtient 100.4% de voix dans des bureaux où le taux de participation est de 98% . Lui quand il gagne dans un bureau c'est toujours au delà de la moyenne nationale et aucun des opposants ne recolte un seul vote. Mais quand il s 'agit du fief de l'opposition, les bureaux connaissent tous les malheurs du monde: les bulletins se perdent, les bureaux de votes ne sont pas repertoriés, le taux de participation tombe à moins de 50% et au moins 10% de ces voix lui sont reservées d'office.

http://www.cartercenter.org/resources/pdfs/peace/democracy/Declaration_Post%20election_10Dec-1-1.pdf

La cour Suprême de Justice a été restructurée avec des nominations de nouveaux juges favorables à Kabila en pleine periode electorale. Tout recours adréssé à cette institution sera favorable au tricheur qui les a placé pour le servir. Exactement comme l'ont fait les médias officiels qui lui ont donné 86% du temps d'antenne pour sa campagne electoral, contre 1% a Tshisekedi.
Kabila, un tricheur patenté qui a la totale confiance des gouvernements occidentaux s'est illustré par des pratiques digne de malfrat: tueries des electeurs, tricheries, bourrages des urnes, destruction de bien public, utilisation abusive des moyens de l'Etat pour faire sa campagne, paupérisation de l'armée, utilisation de troupes etrangères en sol Congolais. 

http://www.rtbf.be/info/monde/detail_rdc-la-belgique-en-appelle-au-respect-du-verdict-des-urnes?id=7171443 

L'occident peut l'avoir choisi, mais il ne regnera plus au Congo, ou alors ils n'auront qu'à s'en prendre à eux-même.
L'article 64 de la constitution, ironique, écrite en occident pour ce président illétré, donne au peuple qu'il massacre le droit de se défendre. Le peuple va l'appliquer à la lettre.

http://www.presidentrdc.cd/constitution.html

Article 64

Tout Congolais a le devoir de faire échec à tout individu ou
groupe d’individus qui prend le pouvoir par la force ou qui l’exerce en
violation des dispositions de la présente Constitution.

Toute tentative de renversement du régime constitutionnel constitue une infraction
imprescriptible contre la nation et l’Etat. Elle est punie conformément à la
loi.

Kabila a systématiquement violé la Constitution de la République Démocratique du Congo comme ses associés et lui-même d'ailleurs l'ont fait à Kisangani et surtout à l'Est du pays. Il s'agit particulièrement des articles suivants:

Article 60

Le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales
consacrés dans la Constitution s’impose aux pouvoirs publics et à toute
personne.

Article 61

En aucun cas, et même lorsque l’état de siège
ou l’état d’urgence aura été proclamé conformément aux articles 85 et 86 de la
présente Constitution, il ne peut être dérogé aux droits et principes
fondamentaux énumérés ci-après :

1. le droit à la vie ;
2. l’interdiction de la torture et des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants ;
3. l’interdiction de l’esclavage et de la servitude ;
4. le principe de la légalité des infractions et des peines ;
5. les droits de la défense et le droit de recours ;
6. l’interdiction de l’emprisonnement pour dettes ;
7. la liberté de pensée, de conscience et de religion.

Chapitre 4 : Des devoirs du citoyen

Article 62

Nul n’est censé ignorer la loi.
Toute personne est tenue de respecter la Constitution et de se conformer aux lois de la République.

Article 63

Tout Congolais a le droit et le devoir sacré de défendre le pays et son intégrité territoriale face à une menace ou à
une agression extérieure.
Un service militaire obligatoire peut être instauré dans les conditions fixées par la loi.

Toute autorité nationale, provinciale, locale et coutumière a le devoir de sauvegarder l’unité de la
République et l’intégrité de son territoire, sous peine de haute trahison.

Article 64

Tout Congolais a le devoir de faire échec à tout individu ou groupe d’individus qui prend le pouvoir par la force ou qui
l’exerce en violation des dispositions de la présente Constitution.

Toute tentative de renversement du régime constitutionnel constitue une infraction imprescriptible contre la nation et l’Etat. Elle est punie conformément à la loi.

LE PEUPLE CONGOLAIS EST DONC EN DROIT DE SE LEVER ET DE FAIRE ECHEC À CETTE TENTATIVE DE COUP D'ETAT DE KABILA.

La guerre est déclarée.